Ma thèse en 180 secondes : la recherche au défi de la vulgarisation
Ma Thèse en 180 secondes

Le 06 mars dernier avait lieu la demie-finale régionale de Ma Thèse en 180 secondes, regroupant l’université de Nantes et l’université Bretagne-Loire. Lors de ce concours, des doctorant·es doivent présenter leurs travaux en 3 minutes, pas plus, pas moins.

Un exercice difficile pour des doctorant·es en deuxième année qui doivent relever la tête du guidon et se préparer à faire face au public. Lors de la première étape à Nantes le public était au rendez-vous, remplissant la salle de 400 places. Un succès pour cet événement international, francophone qui met en lumière des travaux on ne peut plus récents.

Le succès d’audience semble lier à l’accessibilité et la curiosité scientifique de chacun. Toutefois, on peut se demander si le public est toujours au rendez-vous. Quels sont les formats qui marchent ? Quelle est la place de la vulgarisation au sein même des parcours de recherche ?