La Terre bout. Dans ses entrailles, le magma en fusion est tellement pressurisé qu’il se fraye parfois un chemin à travers les différentes strates du sol et jusqu’à la surface.

La lave, plus ou moins épaisse et chargée en gaz, coule. Un volcan est créé.

Les premiers que les scientifiques sont parvenus à dater remontent à des millions d’années. De nouveaux se créent aussi régulièrement. En bordure de plaques, ou à l’intérieur via des points chauds, les volcans constituent encore aujourd’hui des énigmes.

Ils sont en tout cas des mines d’or pour les chercheurs, et ce n’est pas qu’une façon de parler ! Le magma fait remonter à la surface des minéraux très précieux. Ce phénomène peut être à l’origine de saphir dans les rivières d’Auvergne, ou de pépites d’or.

Chaque éruption, au delà de représenter un danger pour l’humain, est une avalanche de données. Elles permettent de perfectionner les systèmes de détection. Satellites mais aussi mesures sismiques sont utilisés pour toujours mieux prédire les événements volcaniques.

« Les volcans ne font plus tant de victimes que ça, comparé à il y a une vingtaine d’années. Les principaux dommages sont économiques, comme en 2010 avec le volcan islandais Eyjafjallajökull » affirmait Corentin Caudron, volcanologue à l’université de Gand en Belgique.