Chronique du lundi 29 novembre 2021

Rywka Mesynger : le traumatisme en héritage. Cette artiste polonaise (1919-1980) a fui l’antisémitisme de son pays à l’âge de 13 ans. Ses peintures, d’une large diversité, sont le produit des traumatismes vécus par sa famille. 61 d’entre-elles sont exposées grâce au don de Bernard Michaut.Une exposition à découvrir jusqu’au 31 décembre au musée de la Résistance, à Limoges. L’entrée aux musées de la Résistance et des Beaux-Arts est gratuite jusqu’à la fin d’année. Une solution pour retrouver le public après plusieurs mois de baisse des fréquentations.La chronique du jour est présentée par Gabriel Laprade de RCF Limousin.