Chronique du mercredi 14 novembre 2018

Anne-Laure Le Joliff de RPG revient aujourd’hui sur la démission d’Alain Favière, le maire d’Anzème (en Creuse) : pas d’étiquette politique; il a, en peu de temps, redonné vie à son école primaire (citée maintenant en exemple avec une cantine bio et locale et des activités périscolaires excellentes), créé une salle des fêtes, des animations dans le village, réouverture d’une boulangerie, d’une auberge, d’une épicerie,… Il revient sur sa décision avec des arguments qui reflètes bien le malaise de beaucoup de maires ruraux.